La ronde des couleurs

Histoire des couleurs : le Blanc

window-1449251_1280

La question de savoir si le blanc et le noir font partie des couleurs est une vaste question et les réponses qui vont en découler vont dépendre du point de vue depuis lequel on se place. Le point de vue le plus connu raconte que le blanc est la somme des couleurs de l’arc e ciel si on additionne deux prismes et que le noir ne serait donc pas une couleur non plus puisque non traversé par la lumière. L’absence de lumière reçue par l’œil indique que le noir n’émet donc pas de lumière, il n’est donc pas considéré comme une couleur a part entière. Pour résumer le blanc est le noir sont les deux extrêmes de l’échelle de la lumière et tout ce qu’il y a entre les deux n’est qu’un camaïeu de gris.

Mais en peinture on s’en fiche un peu de tout ça , ce qui compte c’est la multitude de teintes et de tonalités qu’on va pouvoir inventer pour fabriquer sa palette colorée.

On démarre donc avec la première extrémité lumineuse

brush-792069_1280.jpg

Le Blanc

La couleur blanche est le symbole de la pureté. Avec aucune autre couleur du spectre solaire on ne peut obtenir une telle infinité de nuances et de tons purs et délicats grâce au mélange avec les autres couleurs ou bien par superpositions de glacis transparents.

En peinture , le blanc est fabriqué par l’emploi de différents pigments d’origine minérale ou métalliques.

Le plus ancien pigment blanc connu et toujours d’actualité car très naturel avec un rendu très lumineux est la chaux grasse éteinte qui diluée dans de l’eau donne le lait de chaux appelé aussi badigeon à la chaux. Il existe plusieurs pigments blancs pur réaliser ce type de chaux.

wall-175684_1280

Le Blanc Saint-Jean est utilisé comme pigment blanc par les peintres à la fresque sur mortier frais . On fait sécher à l’extérieur de la chaux éteinte pendant un an minimum jusqu’ à ce qu’elle soit totalement sèche. Ensuite on la pile dans un mortier , puis on la broie avec de l’eau et on la conserve pour un usage ultérieur.

Le Blanc des Carmes , inventé par les frères Carmes est un badigeon que l’on utilisait au XVIIe et au XVIIIe siècles. Il s’agit de chaux en pâte dans laquelle on mélange de la térébenthine pour qu’elle soit brillante. Cette pâte est ensuite détrempée à la colle de peau avec un peu d’alun. Apres trois ou quatre couches , le badigeon est frotté avec une brosse dure pour le faire briller .

Le Blanc de Craie est comme son nom l’indique un carbonate calcaire que l’on connait aussi sous les noms de Blanc d’Espagne, Blanc de Troyes, de Rouen, de Champagne ou de Meudon. On l’utilise plutôt en détrempe pour en faire des peinture à la colle ou des apprêts pour la dorure. Si on le mélange à de l’huile de lin , il donne le mastic des vitrier et sert a préparer les enduits gras.

Le Blanc de Plomb ou céruse est un carbonate de plomb qui était employé dans la peinture du bâtiment jusqu’a la fin du XIXe siècle. A cause de sa grande toxicité, causant de fortes coliques appelées aussi coliques du peintre, il fut remplacé par le Blanc de Zinc.

message

Au XVIe et XVIIe siècle, les femmes utilisaient un fard blanc à base de carbonate de plomb pour avoir un teint pâle. Sans le savoir , elles s’empoisonnaient et souffraient d’effets secondaires tels que : constipations, douleurs abdominales, paralysie …

puglia-2740088_1280

Le Blanc d’Argent est un blanc de plomb, aussi appelé Blanc de Hollande, d’Allemagne, de Krems, de Clichy ou de Lille. Plutôt utilisé par les artistes mais avec les inconvénients de faire disparaître les cadmiums, noircir les vermillons ou d’absorber les laques de garance si on les mélange.

Le Blanc de Zinc a donc remplacé la céruse de plomb dans la peinture en bâtiment ainsi que dans la peinture décorative. Il n’est pas toxique et se mélange parfaitement avec les autres couleurs mais il est peu couvrant.

message

Certaines rues de Los Angeles ont été repeintes en blanc durant l’été 2017 pour lutter contre les chaleurs étouffantes. Une différence de température d’environ 7°C en commençant par les toits a été constatée grâce au réfléchissement de chaleur ainsi généré.

A contrario, une partie du centre-ville de Willemstad, a la particularité d’avoir des maisons de toutes les couleurs, ce qui ne manque pas d’attirer les touristes. La raison est qu’en 1817, le gouverneur local interdit les maisons blanches, car la réflexion du Soleil dessus était aveuglante dans cette île des Caraïbes.

Le Lithophone, appelé aussi Blanc de Comines est un pigment blanc très employé dans l,industrie des peinture car très couvrant .

Enfin le Blanc de Titane est je pense celui qu’on connait le plus . Il s’agit d’un oxyde de titane , extrêmement couvrant. Découvert à la fin du XVIIe siècle, il devient populaire au début du XXe siècle. C’est un pigment de synthèse, très solide et stable en mélange.

Voilà, je pense avoir fait le tour de cette couleur du moins côté pigment , en espérant que ceci vos aura éclairé un peu 🙂

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s